Overblog
Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
14 août 2016 7 14 /08 /août /2016 08:47
Jean-Baptiste Gasseling auteur-compositeur-parolier

Jean-Baptiste Gasseling est fondateur de plusieurs groupes de musique (reggae, musiques actuelles, compositions, musiques du monde).

Entre 1995 et 2004, cet autodidacte tient différents rôles dans plusieurs groupes aux sonorités musicales multiples : Absinthe (rock), Zarcus (reggae-ska-jazz-funk), Bisouroots (reggae-chanson française), Kenosis (reggae-world) créé en 2004.

Il anime des ateliers musicaux en milieu scolaire et parascolaire. Il est par ailleurs créateur d'instruments de musiques.

ANAGRAMM

« Cette formation à vu le jour il y a plus de 10 ans. A la base trois frères, Jean baptiste, Benjamin et Pierre-Etienne. Le 4eme de la troupe est Mathieu qui les accompagne depuis les bancs du lycée.

Avant de devenir “ANAGRAMM”, le groupe a exploré de nombreux univers: chanson française, reggae, rock… dans lesquels Jean baptiste et Mathieu étaient les compositeurs, Jean-Baptiste endossait aussi le rôle d’arrangeur, Benjamin et Pierre Étienne les fondations.

« Aujourd’hui, outre les compositions, l’idée est de également de reprendre des morceaux qui nous ont longuement inspiré dans nos compositions ou tout simplement des morceaux que nous aimons et de les transformer pour leurs donner une version alternative et très personnelle. »

Étant liés depuis le plus jeune âge, la cohésion très forte qui existe au sein du groupe développe un groove bien particulier, le feeling qui passe entre les musiciens et palpable et diffuse une énergie qui ne laisse jamais indifférent. » (http://www.lesinrocks.com/lesinrockslab/artist/anagramm/)

Jean-Baptiste Gasseling auteur-compositeur-parolier
Published by artistesdeloubille.over-blog.com
commenter cet article
12 mai 2016 4 12 /05 /mai /2016 10:12
Chef-Boutonne : de quoi se documenter au Toit aux livres

Situé dans une venelle du quartier de la Plaine, à Chef-Boutonne, le Toit aux livres entame une nouvelle saison à partir de samedi 14 mai. Cette modeste bibliothèque a été installée dans ce qui fut jadis un creux-de-maison pour gens miséreux. Elle porte aussi l'appellation de « Chez Fifine », du nom de la dernière habitante. Les documents à découvrir sont divers et multiples. Une partie d'entre eux se veut être le reflet des recherches effectuées par la Vestegaille et concernant, entre autres, les auteurs du Mellois, les métiers de pays, les lavoirs, des coins de nature à valoriser, la musique d'oreille et la langue poitevine. D'autres, intitulés « Chroniques chef-boutonnaises », rendent compte de ce qui se passe de notoire dans la contrée au fil du temps présent. Résultat d'un collectage d'articles toujours en cours, d'autres encore abordent des sujets généraux, tels que la chanson, la musique et la BD de qualité, des écrivains, des cinéastes et des artistes de valeur, les inégalités sociales, l'expression anarchiste et libertaire...

Autour d'Un cœur impatient et de René Coynault

Publié récemment à destination d'un vaste lectorat, l'ouvrage Un cœur impatient sera l'occasion de montrer aux visiteurs intéressés plusieurs des pièces qui ont servi de matière à son écriture. Des albums de photos retracent la vie et les activités de René Coynault, le personnage central du livre. Six cahiers, rédigés par lui-même entre 1938 et 1948, déclinent les faits et gestes de ses journées. Des lieux chef-boutonnais tels que le quartier de la Plaine, la Motte-Tuffeau, les Matoches et le creux-de-maison de la venelle, ainsi que le sort des gens du voyage et des sans-abri, le poète-chanteur Jean-Roger Caussimon et le littérateur local Auguste Gaud ont droit à des pages dans le récit. Ils s'appréhendent plus distinctement au Toit aux livres.

La visite peut être complétée d'une démonstration de jouets animés et d'une audition de poèmes et de chansons avec un accompagnement à l'accordéon diatonique.

Samedi 14 mai, réouverture du Toit aux livres. Visites libres et gratuites de 15 h à 18 h. Passé ce jour, visites sur rendez-vous. Contacts : jc-pommier0514@orange.fr ; tél. : 05.49.29.87.43.

Published by artistesdeloubille.over-blog.com
commenter cet article
29 septembre 2015 2 29 /09 /septembre /2015 11:52

Le samedi 26 septembre à 20h30 évènement à la salle des fêtes de La Faye avec le spectacle enchanteur d'un auteur compositeur chanteur et musicien de Charente, mais Parisien d'origine. Alain Veluet, chanteur troubadour, interprète en «texte à texte» avec les six cordes de sa guitare, les chansons inoxydables des grands de la chanson française. Des chansons ponctuées d'interprétations d'anecdotes drôles ou tendres. Brassens, Brel, Ferrat, Ferré, et tant d'autres, des  Grands qui tiennent formidablement sur le plan des idées, de l'univers poétique, de l'inventivité et de l'attention qu'ils portent à la condition humaine.

Tour à tour incisif, sentimental ou humoriste, Alain Veluet personnalise sa performance avec des sketches et des chansons de sa composition : Colim'song, la Charente, Gorgomar...

Alain Veluet a suivi une formation classique de guitariste à l'école normale de musique de Paris. Il s'intéresse autant aux textes qu'à la musique, il est très attentif à l'importance des mots chez ces auteurs qui sentent bon le pays profond une France éternelle, une France d'avant la dissolution dans la mondialisation.

Un artiste à découvrir. Ce que nous avons fait (de nouveau bien sûr !)

Alain Veluet, auteur compositeur interprète, chante hexagonal. Samedi soir, à La Faye les enfants du premier rang suivaient le rythme : parfois bercés par la mélodie et câlinés par leurs parents, parfois déchainés par la frénésie de ce TGV (très grand Veluet) juste armé de sa guitare. Un fou de poésie qui sanctifie la Charente par un texte que le comité départemental du tourisme devrait afficher partout. Surtout dans les gares parisiennes. Et diffuser sur les médias ! Et les réseaux sociaux (1).

Le répertoire est aussi vaste que varié. Alain Veluet chante «Le mauvais sujet repenti» : la première chanson écrite par Brassens, pour distraire ses comparses dans les camps de prisonniers en Allemagne. Ou fait chanter Victor Hugo avec «la légende de la nonne» mise en musique par Brassens.

Le public ne se lasse pas, même après trois heures de ce divin concert que l'artiste scande d'intermèdes humoristiques. Et «Gare au gorille» pour les plus timides qui n'oseraient pas reprendre le refrain : les hommes en général ! Les enfants ne se font pas prier et le rap à la sauce Veluet les déchaine. Quand le chantre charentais ne les scotche pas avec une oeuvre qui trahit l'esprit rebelle «de quand» il avait huit ans.

Le public qui n'a cessé de demander des rappels a conclu : «Cette poésie et ces grands moments de nostalgie valent mieux qu'une soirée de rugby à la télé».

Lire l'article : http://villefagnan.blogs.charentelibre.fr/archive/2015/09/29/la-faye-le-comite-des-fetes-fait-applaudir-alain-veluet-202601.html

(1) Alain Veluet, tél. 06 66 53 91 83 ; www.alainveluet.com

Published by artistesdeloubille.over-blog.com
commenter cet article
4 septembre 2015 5 04 /09 /septembre /2015 17:22
Des auteurs locaux... Deschamps et Mailloux...

Des auteurs locaux... Deschamps (portrait ci-dessus) et Mailloux...

Lire cet article de la NR.

http://www.lanouvellerepublique.fr/Deux-Sevres/Communes/Chef-Boutonne/n/Contenus/Articles/2015/09/03/Deux-auteurs-locaux-sortis-de-l-oubli-2450172

Lire cet article sur le blog Charente Libre Villefagnan.
Il concerne Montjean et Londigny et un auteur local - Léon Deschamps né à Sauzé-Vaussais - et son roman publié en 1888 : Le Village, Moeurs paysannes : http://villefagnan.blogs.charentelibre.fr/archive/2015/07/15/histoire-biographie-d-un-auteur-local-leon-deschamps-1863-1899-sauze-vaus
sa.html

Published by artistesdeloubille.over-blog.com
commenter cet article
22 juillet 2015 3 22 /07 /juillet /2015 17:52
Yves Rabault : le chantre poitevin chante la soupe à la patate

Yves Rabault s'est rappelé l'hiver dernier à nos souvenirs : voici sa biographie http://pioussay.wifeo.com/documents/yves_rabault_biographie_petits_chemins_1946.pdf

Et voilà "la soupe à la patate" chanson due à cet auteur Deux-Sévrien : rabault_soupe_patate_3.jpg

Published by artistesdeloubille.over-blog.com
commenter cet article
11 avril 2015 6 11 /04 /avril /2015 15:53
Les Amis de la Scène du Nord-Charente

L'association "Les Amis de la Scène du Nord-Charente" est présidée par Line Duchiron. Elle futt déclarée pour mener des activités créatives, artistiques et de spectacle, diffuser et promouvoir des spectacles culturels de qualité, a débuté son activité en octobre 1998.

Le siège initial était situé à 16700 Ruffec. L'association oeuvre avec le concours des communes charentaises de Courcôme, La Faye et Poursac (plus Ruffec et Villefagnan au début). Son budget diminue d'année en année. Elle puise de nombreux spectacles dans le catalogue de Chemin de Traverse.

Contact ; Le bourg 16240 Courcôme, tél. 05.45.31.09.97

A La Faye, le vendredi 10 avril 2015, « Les Amis de la Scène du Nord-Charente » avaient invité «Le chant des pavillons», un concert déambulatoire et surprenant.

«C'est une fanfare originale déambulante par la «fausse compagnie», expliquent les organisateurs, ce spectacle propose un concert avec des instruments aussi inattendus qu'un violon ou un violoncelle à pavillons.»

En 1900, pendant les premiers balbutiements des enregistrements sonores, Augustus Stroh, ingénieur des télégraphes, adapte les instruments à cordes en les dotant d'un système d'amplification mécanique avec une membrane et un pavillon (pour remplacer la caisse de résonance classique).

Un siècle plus tard, La Fausse Compagnie se lance dans la reconstruction de ces instruments : Stroh-violin, Stroh-cello et Stroh-bass.

En quête de rencontres vibrantes et loin d'être si classique que ça, le Chant des Pavillons est un trio à cordes et à la rue. L'errance de trois musiciens et leurs phénomènes sans âge et sans frontières : un Stroh-violin, un Stroh-cello et une Stroh-bass.

Les Amis de la Scène du Nord-Charente
Published by artistesdeloubille.over-blog.com
13 février 2015 5 13 /02 /février /2015 15:11

A Loubillé on fourmille d'idées, et depuis des lustres. Quel plaisir aujourd'hui de suivre l'actualité de cette belle commune d'art et d'histoire sur le bulletin municipal "La Plume" : http://www.loubille.fr/.

L'essentiel et l'imprévu y sont traités, la vie des habitants décortiquée, les projets et les réalisations exposées. Un seul reproche : une seule Plume parait chaque mois. mais c'est déjà ENORME tant en qualité qu'en travail effectué. Et avec quelle rigueur. Cerise sur le "cadeau" : la traduction de l'Edito en anglais : bravo !

Conservez vos exemplaires de La Plume pour vous mitonner un bel oiseau !

PS : les pages de ce blog qui présentent Loubillé sont à la fin de la liste depuis qu'Overblog a changé la présentation de ses sites, et je n'arrive pas à changer cet ordre de parution. Alors voici un nouveau service ! Goutez-moi ça !!!!

Trois artistes à Loubillé (79)

Admirez les en haut de page sur scène entre les rideaux :

A gauche : Chassino ; au milieu : Marffa la Corse ; à droite, C. Lestin.

Commençons par les artistes de Loubillé qui ne sont pas les seuls à être oubliés. Cette petite commune du sud des Deux-Sèvres a vu naître deux enfants exceptionnels et résider des phénomènes : Chassino (1869-1955), ombromane international - et son fils prestidigitateur dit Grand’Louis (1901-1969) ; C. Lestin (1886-1917), habile auteur de cartes postales légendées en patois ; enfin elle a accueilli de 1940 à 1955 une dompteuse de fauves qui fera une carrière internationale : Marffa la Corse (1908-1997) - on écrit souvent Marfa la Corse.

Je vous propose avec l'aide de Patrick Ricard de raconter leur histoire et illustrant de photos et de liens vers d'autres sites pertinents, avec vidéos éventuellement.

Nous avons ajouté l'histoire d'autres artistes liés au Nord-Charente, au sud des Deux-Sèvres, de la Vienne, ou à la Charente-Martitime. Et des artistes contemporains de renom.

Et nous nous sommes permis de vous parler de chez nous, voire en patois avec toutes les cartes postales de C. Lestin, ou presque. Nous vous invitons à visiter tout ce joyeux théâtre en vous amusant.

LA COMMUNE DE LOUBILLÉ

Aujoud’hui, la commune de Loubillé se situe dans le département des Deux-Sèvres, en Région Poitou-Charentes. Loubillé appartient au canton de Chef-Boutonne et à l'arrondissement de Niort. Les habitants s'appellent les Loubilléens. La superficie est de 21,5 km². Loubillé porte le code Insee 79154 et est associée au code postal 79110. Géographiquement, elle se situe environ à une altitude de 103 mètres.

Published by artistesdeloubille.over-blog.com
commenter cet article
1 janvier 2015 4 01 /01 /janvier /2015 19:01

Yves Rabault est né dans une famille de paysans, près de Niort le 11 novembre 1911 à Marigny, canton de Beauvoir-sur-Niort, au sud des Deux-Sèvres. Il était âgé de 79 ans quand il est décédé le 20 septembre 1990 d'un œdème pulmonaire à l'hôpital de Royan.

 

cp_yves_rabault.jpg

Les écrits d'Yves Rabault, poète et chanteur, ramènent à ce parler poitevin cher à Rabelais. A son tour, tant dans la région qu'à Paris, ou dans toute la France, Yves Rabault, barde poitevin professionnel, dont la carrière s'esquisse dans les années Trente en tant qu'auteur, multipliera les spectacles, les interventions à la radio, les disques, en poitevin-saintongeais. Il écrira en collaboration avec Georges Millandy la saynète « Ydille maraichine » ainsi qu'un hymne au marais poitevin, « Le maras fou ». Toutes ses œuvres furent réunies en un seul volume en 1982, « Histouères et chantuseries ».

Cliquer sur ce lien pour lire sa biographie : http://pioussay.wifeo.com/documents/yves_rabault_biographie_petits_chemins_1946.pdf

Published by artistesdeloubille.over-blog.com
commenter cet article
7 juillet 2014 1 07 /07 /juillet /2014 11:34

«Entre Sel & Terre» Association loi 1901 à but humanitaire

Siège social : mairie de Mansle, 16230 MANSLE
Contacts : Catherine RIFFAUD,  catherine.riffaud122@orange.fr ; Antoine GASSELING, antoine.gasseling@gmail.com

 

diapo4.jpg

 

"Sénégal, terre lointaine et d'aventure, pays du soleil, mais aussi terre d'accueil de fraternité et de convivialité. Tu n'en reviens jamais indemne. Car là-bas, il n'y a pas que le moustique qui parfois te pique la chair. Il y a l'homme qui te touche au coeur, quand ce n'est pas dans ta conscience. Impossible de vouloir se montrer insensible devant tant de chaleur humaine. Et l'envie d'échanger devient forte, trop forte.
Oui, mais échanger quoi ?
Nous avons ce qu'ils n'ont pas, parfois à profusion, et dans de nombreux domaines. Ils ont ce qui nous manque le plus: la joie de vivre, le sourire, le sens du partage et cette nonchalance qui fait dire que demain est un autre jour.
Alors évidemment, nous avons tous été contaminés par l'envie de se revoir et de mettre en mouvement un petit programme d'échanges. Nous n'avons pas la prétention de bousculer l'ordre établi, mais juste leur apporter une pincée de notre sel pour agrémenter et nourrir leurs terres et leur coeur.
Cette poignée d'hommes qui cultivent une terre ingrate sous le feu du soleil, qui arrosent de leur sueur ce que le sol veut bien leur donner, et qui malgré tout font vivre leurs familles avec fierté.
Quelle leçon d'abnégation et de modestie ! Comment cette souffrance au travail peut encore illuminer leur regard d'un large sourire ?
Alors, au final, pas question de se dire adieu. Nous avons une dette humaine pour ne pas dire humanitaire. Nous allons renouveler autant de fois que possible ces poignées de mains fraternelles par la promesse d'une collaboration qui se veut essentiellement technique et un peu économique.
Un appel a été lancé auprès de tous ceux qui disposent d'un peu de savoir, de culture, de temps, éventuellement de moyens … et surtout d'amour à revendre.
Merci pour eux !"


FICHE TECHNIQUE DU PROJET

Localisation : le projet se situe au bord du Lac Rose qui se trouve à environ 25 km au nord-est de Dakar, en bordure de l'Océan Atlantique. Les jardins du Lac Rose s'étendent au nord du lac, sur des terres sablonneuses et arides, aujourd'hui peu exploitées. Le Lac Rose, qui tient son nom par son eau de couleur rose grâce à ses micro-algues, est connu pour sa production de sel d'une part, et pour avoir été le point d'arrivée des fameux raids Paris-Dakar.

Etat des lieux : Une population agricole exploite tant bien que mal ces terres, profitant de la nappe d'eau douce existante à très faible profondeur. Cette eau apparaît en creusant manuellement des petites mares de 1,50m à 2m de profondeur, sur une longueur d'environ 6m. Chaque agriculteur maraîcher possède son propre point d'eau pour exploiter une surface de l'ordre de 1000 à 5000 m2, selon la main d'oeuvre disponible.
L'arrosage se fait manuellement en allant puiser l'eau avec des arrosoirs. Lorsque les légumes ne supportent pas l'aspersion (tomates, concombres, poivrons …) et lorsque le sol est en pente, il est nécessaire de façonner le sol en petits carrés d'un m2 plan avec une bordure pour retenir l'eau. Les travaux culturaux consistent en la préparation du sol, les semis ou plantations, l'entretien, la cueillette et surtout l'arrosage qui occupe la majeure partie du temps et qui rend très pénible l'activité.
Les légumes sont enfin vendus sur place à des marchands qui en font la revente à la capitale. Le prix payé est dérisoire et ne suffit plus à dégager le minimum pour survivre. Or le travail requiert une présence tous les jours de l'année, du lever au coucher du soleil.

Ce que peut apporter notre association :

  • Encadrement technique

Proposer un système collectif de pompage mécanique à énergie éolienne, le vent étant permanent ; créer des réservoirs disséminés sur les différentes parcelles, étudier un système d'irrigation. Par principe, la technique du goutte à goutte semble la mieux appropriée. Cette méthode consiste à mettre en place un réseau de canalisations et de tuyauteries dont les perforations correspondent à l'espacement des plantes. Elle présente les avantages suivant :
– nécessite peu de pression en amont
– apport de l'eau au pied de la plante
– pratiquement pas d'évaporation, donc optimisation de l'eau consommée
– plus besoin de façonner le sol en petits carrés plans
– dégager du temps pour assurer le repos nécessaire
– accroitre les surfaces de production

  • Aide au financement

Le financement de telles installations reste un problème majeur. Notre aide se portera sur la constitution des dossiers de micro-crédits, voire de crédits auprès des banques en élaborant les dossiers techniques et les bilans prévisionnels.
La part d'autofinancement sur le budget d'investissement pourrait être assurée en partie par notre association

  • Aide à la gestion et à la commercialisation

il ne fait pas de doute que les prix pourront être nettement améliorés si la vente s'organise de façon collective et non individuelle. Il faudra donc imaginer un système type groupement de producteurs, coopérative ou AMAP.
Pour rester traditionnel, la gestion pourrait être confiée à un groupement de femmes, mieux à même pour assurer une certaine rigueur dans cette tâche. Elles auront également la mission de veiller à la qualité de la production, sa constance et son conditionnement.
Une partie de la production pourrait revenir aux distributeurs existants, avec contrat en matière de volume et de prix. Une autre part pourrait être vendue en direct vers des collectivités, grands magasins et sur les marchés de la capitale.
Dans tous les cas, toute la production légumière inscrite dans ce programme devra être commercialisée par l'organisation qui aura été mise en place.

  • AMAP (Association pour le Maintien d'une Agriculture Paysanne)

Dans le cas de constitution d'une AMAP, il serait bien d'étendre l'offre avec le concours des autres agriculteurs locaux. Il existe sur place de nombreux producteurs de fruits (mangue, orange, mandarine, ananas, banane, papaye ...etc), producteurs de viande (poulet, boeuf, mouton, chèvre…), producteurs de
lait.
Ce réseau devra donc s'équiper d'un ou plusieurs véhicules isothermes ou frigorifiques pour la collecte et le transport.
Il sera également nécessaire de disposer d'un ban sur un lieu de vente approprié (ex: marché Kermel et/ou différents points de vente sur les marchés de quartier). Pourquoi ne pas envisager à terme une certification ou une labellisation des produits proposés ?


Lire aussi : http://villefagnan.blogs.charentelibre.fr/archive/2014/06/08/courcome-festiv-afrique-entre-sel-et-terre-le-28-juin-185251.html

Published by artistesdeloubille.over-blog.com
commenter cet article
2 mai 2014 5 02 /05 /mai /2014 11:28

Dimanche 18 mai 2014, le foyer rural de La Forêt-de-Tessé organise une journée d'animations. A 9h, randonnées pédestre d'environ 10 km (départ de la mairie - inscription 3 euros). A 12h30, repas à la salle des fêtes (12 euros, boisson et entrée concert comprise).

A 16h, concert «Des cordes et de mots» à la salle des associations avec Simon Bouin (clic pour écouter). A noter entrée du concert seul : 3 euros.

Site Simon Bouin : clic !

Inscriptions pour le repas avant le lundi 12 mai, auprès de Véronique Roger, tél. 09.65.11.90.38 ou Arlette Queron, tél. 05.45.31.76.31 ou Françoise Ménard, tél. 05 45 31 68 55 ou Sylvain Barbier, tél. 05.45.31.68.91.

Published by artistesdeloubille.over-blog.com
commenter cet article

Présentation

  • : Le blog de artistesdeloubille.over-blog.com
  • : Chassino ombromane antipodiste international, Marffa la Corse dompteuse de fauves (et Martha la Corse), C. Lestin auteur de cartes postales en patois, plein d'artistes à découvrir...
  • Contact

Recherche

Croqué par Philippe Larbier

pbaudouin2.jpg