Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
8 février 2017 3 08 /02 /février /2017 11:46
Bernac: Matin Brun, texte engagé, mélange rire et sérieux

«Nous attendons le professeur Baumgartner président des graines solidaires, plante Raymond Fiabane qui a mis en scène André Dupuis dans Matin Brun. La générale a été jouée en comité restreint. Le prof arrive à vélo, le voilà qui met le cadenas.» Cette partie est supposée se jouer dehors. Enfin le célèbre professeur entre baquet au bras. Et face à ses mimiques le public éclate de rire.

Matin Brun, c'est un livre très court de Franck Pavloff, onze pages qui réussissent en peu de mots à faire passer un grand message. Pour révèler comment un régime totalitaire peut se mettre en place rapidement pour peu que l’on ne fasse pas trop attention. Si par peur ou soumission, on se plie trop rapidement aux nouvelles règles établies.

Cela fait très longtemps que le comédien et metteur en scène Raymond Fiabane voulait monter ce texte : «J'y ai pensé à l'occasion de ces nouvelles élections, c'est une bonne manière de parler du péril bleu-brun et des graines. C'est le texte original un seul mot de changé : horizon bleu-marine». Le livre réussit ce défi en 11 pages, la comédie appuie en faisant suivre les différentes étapes de l’oppression : l’interdiction des animaux autres que bruns, puis la censure de la presse, et crescendo.

Dans la ville les miliciens sont habillés de brun. «Ils ont arrêté un gars qui avait un chien brun - ce qui est obligatoire - parce qu'avant il en avait eu un non-brun, glisse le comédien. Ce matin j'ai entendu Radio-Brune...» Raymond Fiabane précise : «Ce texte engagé a été écrit au lendemain de la présidentielle 2002, le face à face Chirac-Le Pen. Des piqûres de rappel toujours bonnes à prendre».

Le second comédien c'est un chien en peluche

André Dupuis réside à Linars depuis 20 ans, il est passionné par le théâtre, joue en amateur depuis la retraite. Ce texte engagé l'a intéressé, il a jugé le personnage fait pour lui. Parlant de son compère Raymond Fiabane: «Un metteur en scène terrible qui ajoute quelque chose à chaque répétition». C'est vrai que le professionnel n'aime pas les bouts de fils qui trainent, sauf si c'est prévu. Il a remplacé le second comédien par un chien en peluche - sosie de celui de Drucker -, et non pas par un nounours brun. Même les graines se font comédiennes, il y a les brunes et... les autres. Sa mise en scène décalée surprend, et amuse.

Le chien Charlie épouse de tout son corps la main du comédien - en tant que marionnette -, et lui donne la réplique. André Dupuis réussit très bien cette manipulation. De même qu'il verse dans la magie florale sur l'injonction de Raymond Fiabane. «Mais la musique c'est moi ! sourit-il. C'est vrai que son orchestre à lui est portatif et invisible, mais il se commande au doigt ou à l'œil.» Jouer juste au pied de ses amis comédiens est un défi pour André Dupuis : «C'est beaucoup d'émotion, mais j'ai déjà joué ainsi avec mes amis (FALM entre-autres) dans le théâtre de bistro».

Cette pièce ne sera pas jouée dans de grandes salles, mais entre autres au domicile de particuliers. La formule plait aux Manslois. «Il arrive que les coulisses soient dans les toilettes» s'amuse Raymond Fiabane. Cela permet d'inviter amis, famille et voisins à veiller «Au théâtre ce soir» comme cela se faisait les grands soirs de télévision française.

Contact: tél. 07 87 61 04 51 ; mail and.dupuis@wanadoo.fr

Repost 0
Published by artistesdeloubille.over-blog.com
commenter cet article
4 novembre 2016 5 04 /11 /novembre /2016 10:52

Des spectacles naissent dans la yourte de Raymond Fiabane. Le prochain, Coct'Elles se file au plus que parfait avec trois amies mansloises (tél. 06 20 09 34 63): entrée en scène vendredi puis samedi à Goué chez des particuliers.

Le comédien Raymond Fiabane s'amuse à transmettre énergie, savoir, amour du spectacle. «Etre coaché par Raymond, c'est génial ! confient trois amatrices Mansloises, on apprend plein de choses, même des choses qui servent au delà du théâtre.» L’atelier «Les chercheurs d’art» prône la théâtre attitude ! Depuis février elles ont entrepris de jouer deux histoires de Cocteau - Coct'Elles - des cartes qui se mélangent ; au milieu des lettres d'amour de Jean Cocteau à Jean Marais.

Germaine - Marie-France Barbanchon - est soit gouvernante soit Emile. Différence : elle tait sa voix grave, passe une veste, glisse un chapeau ! Ginette - Cathy Riffaud - est en prison «la faute à un accident stupide». Louise - Evelyne Lac - chante dans les cabarets et attend Emile...

Répétition à Bernac, dernier filage !

Répétition à Bernac, dernier filage !

«On joue chez des gens, on apporte juste une petite table, un prie-Dieu, disent-elles. On reçoit de 20 à 40 spectateurs. On commence le 13 novembre.» Les autres séances se joueront selon les invitations des particuliers. «On aime la proximité avec le public» confie Evelyne. «Ce n'est pas du public, rectifie Raymond, c'est des gens !» Cathy opine : «Sur scène on ne voit pas le public à cause des lumières». Raymond éclaire : «Les trois filles jouent un monologue, elles ont besoin d'un partenaire - les gens - pour jouer à égalité».

«C'est maintenant qu'il faut qu'on s'amuse»

Raymond Fiabane a conclu : «Ca roule ! On est prêt pour la générale et on joue la semaine prochaine». Les cœurs battent, le doute est grand. Pourtant les comédiennes connaissent bien leur metteur en scène : «On a joué des années avec le FALM dont trois avec Raymond. Il est parti mais on a retoqué à sa porte car on s'est dit c'est maintenant qu'il faut qu'on s'amuse. Il nous a fait lire des textes et proposé Cocteau».

Le metteur en scène emploie la même énergie, déploie les mêmes méthodes pour coacher professionnels ou amateurs. Le résultat est bluffant ! «Le plaisir de travailler ensemble est partagé» disent ses élèves. «D'abord on pose le squelette du spectacle, puis le système nerveux, on glisse les organes vitaux, enfin la peau, les poils, les ongles et le vernis, s'amuse le comédien, et un peu de vanille. Et des tas de couches» Chaque répétition est une nouvelle aventure qui ajoute à la précision du geste, de la stature, du positionnement, pour aller vers la perfection.

___________________

Coct'Elles : trois dans la lumière, avec tapi dans l'ombre le gigolo, le mal aimé ou le mal amant, toujours présent par son silence fantomatique, sa belle indifférence ou son mépris narcissique. Tel l'opium qui accompagna Cocteau une partie de sa vie.

Derrière le tragique, il y a aussi la comédie, l'absurdité et l'ironie qui renforce la douleur de subir le mépris, le silence ou l'absence de l'être aimé. "Coct'Elles" est un mélange subtil tiré de trois œuvres de Cocteau :

- «le Bel Indifférent» (années 40 pour Edith Piaf) est le discours d'une femme : provocations, chantages et rappels à l'ordre. On y voit comment elle brûle toutes ses cartouches devant un homme impassible. Affaiblie, à sa merci complète, la femme se rend et lui annonce qu'elle accepte toutes ses tromperies.

- «Le Fantome de Marseille» (1933) est une plaidoirie devant un juge. L'ambiguïté d'une relation sexuelle avec un travesti va conduire une femme à commettre un geste stupide et fatal qui la poursuivra pour le reste de ses jours. Et pourtant toute son histoire avait commencé sur l'air d'un plaisant marivaudage.

- «Les lettres de Cocteau à Jean Marais» témoigne d'une relation qui ne pouvait pas durer et qui de passion ardente s'est poursuivie en une relation filiale.

Que des histoires qui n'arrivent qu'aux autres... à moins que les miroirs chers à Cocteau ne nous renvoient les images à nous-mêmes.

Repost 0
Published by artistesdeloubille.over-blog.com
commenter cet article
14 août 2016 7 14 /08 /août /2016 08:47
Jean-Baptiste Gasseling auteur-compositeur-parolier

Jean-Baptiste Gasseling est fondateur de plusieurs groupes de musique (reggae, musiques actuelles, compositions, musiques du monde).

Entre 1995 et 2004, cet autodidacte tient différents rôles dans plusieurs groupes aux sonorités musicales multiples : Absinthe (rock), Zarcus (reggae-ska-jazz-funk), Bisouroots (reggae-chanson française), Kenosis (reggae-world) créé en 2004.

Il anime des ateliers musicaux en milieu scolaire et parascolaire. Il est par ailleurs créateur d'instruments de musiques.

ANAGRAMM

« Cette formation à vu le jour il y a plus de 10 ans. A la base trois frères, Jean baptiste, Benjamin et Pierre-Etienne. Le 4eme de la troupe est Mathieu qui les accompagne depuis les bancs du lycée.

Avant de devenir “ANAGRAMM”, le groupe a exploré de nombreux univers: chanson française, reggae, rock… dans lesquels Jean baptiste et Mathieu étaient les compositeurs, Jean-Baptiste endossait aussi le rôle d’arrangeur, Benjamin et Pierre Étienne les fondations.

« Aujourd’hui, outre les compositions, l’idée est de également de reprendre des morceaux qui nous ont longuement inspiré dans nos compositions ou tout simplement des morceaux que nous aimons et de les transformer pour leurs donner une version alternative et très personnelle. »

Étant liés depuis le plus jeune âge, la cohésion très forte qui existe au sein du groupe développe un groove bien particulier, le feeling qui passe entre les musiciens et palpable et diffuse une énergie qui ne laisse jamais indifférent. » (http://www.lesinrocks.com/lesinrockslab/artist/anagramm/)

Jean-Baptiste Gasseling auteur-compositeur-parolier
Repost 0
Published by artistesdeloubille.over-blog.com
commenter cet article
12 mai 2016 4 12 /05 /mai /2016 10:12
Chef-Boutonne : de quoi se documenter au Toit aux livres

Situé dans une venelle du quartier de la Plaine, à Chef-Boutonne, le Toit aux livres entame une nouvelle saison à partir de samedi 14 mai. Cette modeste bibliothèque a été installée dans ce qui fut jadis un creux-de-maison pour gens miséreux. Elle porte aussi l'appellation de « Chez Fifine », du nom de la dernière habitante. Les documents à découvrir sont divers et multiples. Une partie d'entre eux se veut être le reflet des recherches effectuées par la Vestegaille et concernant, entre autres, les auteurs du Mellois, les métiers de pays, les lavoirs, des coins de nature à valoriser, la musique d'oreille et la langue poitevine. D'autres, intitulés « Chroniques chef-boutonnaises », rendent compte de ce qui se passe de notoire dans la contrée au fil du temps présent. Résultat d'un collectage d'articles toujours en cours, d'autres encore abordent des sujets généraux, tels que la chanson, la musique et la BD de qualité, des écrivains, des cinéastes et des artistes de valeur, les inégalités sociales, l'expression anarchiste et libertaire...

Autour d'Un cœur impatient et de René Coynault

Publié récemment à destination d'un vaste lectorat, l'ouvrage Un cœur impatient sera l'occasion de montrer aux visiteurs intéressés plusieurs des pièces qui ont servi de matière à son écriture. Des albums de photos retracent la vie et les activités de René Coynault, le personnage central du livre. Six cahiers, rédigés par lui-même entre 1938 et 1948, déclinent les faits et gestes de ses journées. Des lieux chef-boutonnais tels que le quartier de la Plaine, la Motte-Tuffeau, les Matoches et le creux-de-maison de la venelle, ainsi que le sort des gens du voyage et des sans-abri, le poète-chanteur Jean-Roger Caussimon et le littérateur local Auguste Gaud ont droit à des pages dans le récit. Ils s'appréhendent plus distinctement au Toit aux livres.

La visite peut être complétée d'une démonstration de jouets animés et d'une audition de poèmes et de chansons avec un accompagnement à l'accordéon diatonique.

Samedi 14 mai, réouverture du Toit aux livres. Visites libres et gratuites de 15 h à 18 h. Passé ce jour, visites sur rendez-vous. Contacts : jc-pommier0514@orange.fr ; tél. : 05.49.29.87.43.

Repost 0
Published by artistesdeloubille.over-blog.com
commenter cet article
29 septembre 2015 2 29 /09 /septembre /2015 11:52

Le samedi 26 septembre à 20h30 évènement à la salle des fêtes de La Faye avec le spectacle enchanteur d'un auteur compositeur chanteur et musicien de Charente, mais Parisien d'origine. Alain Veluet, chanteur troubadour, interprète en «texte à texte» avec les six cordes de sa guitare, les chansons inoxydables des grands de la chanson française. Des chansons ponctuées d'interprétations d'anecdotes drôles ou tendres. Brassens, Brel, Ferrat, Ferré, et tant d'autres, des  Grands qui tiennent formidablement sur le plan des idées, de l'univers poétique, de l'inventivité et de l'attention qu'ils portent à la condition humaine.

Tour à tour incisif, sentimental ou humoriste, Alain Veluet personnalise sa performance avec des sketches et des chansons de sa composition : Colim'song, la Charente, Gorgomar...

Alain Veluet a suivi une formation classique de guitariste à l'école normale de musique de Paris. Il s'intéresse autant aux textes qu'à la musique, il est très attentif à l'importance des mots chez ces auteurs qui sentent bon le pays profond une France éternelle, une France d'avant la dissolution dans la mondialisation.

Un artiste à découvrir. Ce que nous avons fait (de nouveau bien sûr !)

Alain Veluet, auteur compositeur interprète, chante hexagonal. Samedi soir, à La Faye les enfants du premier rang suivaient le rythme : parfois bercés par la mélodie et câlinés par leurs parents, parfois déchainés par la frénésie de ce TGV (très grand Veluet) juste armé de sa guitare. Un fou de poésie qui sanctifie la Charente par un texte que le comité départemental du tourisme devrait afficher partout. Surtout dans les gares parisiennes. Et diffuser sur les médias ! Et les réseaux sociaux (1).

Le répertoire est aussi vaste que varié. Alain Veluet chante «Le mauvais sujet repenti» : la première chanson écrite par Brassens, pour distraire ses comparses dans les camps de prisonniers en Allemagne. Ou fait chanter Victor Hugo avec «la légende de la nonne» mise en musique par Brassens.

Le public ne se lasse pas, même après trois heures de ce divin concert que l'artiste scande d'intermèdes humoristiques. Et «Gare au gorille» pour les plus timides qui n'oseraient pas reprendre le refrain : les hommes en général ! Les enfants ne se font pas prier et le rap à la sauce Veluet les déchaine. Quand le chantre charentais ne les scotche pas avec une oeuvre qui trahit l'esprit rebelle «de quand» il avait huit ans.

Le public qui n'a cessé de demander des rappels a conclu : «Cette poésie et ces grands moments de nostalgie valent mieux qu'une soirée de rugby à la télé».

Lire l'article : http://villefagnan.blogs.charentelibre.fr/archive/2015/09/29/la-faye-le-comite-des-fetes-fait-applaudir-alain-veluet-202601.html

(1) Alain Veluet, tél. 06 66 53 91 83 ; www.alainveluet.com

Repost 0
Published by artistesdeloubille.over-blog.com
commenter cet article
4 septembre 2015 5 04 /09 /septembre /2015 17:22
Des auteurs locaux... Deschamps et Mailloux...

Des auteurs locaux... Deschamps (portrait ci-dessus) et Mailloux...

Lire cet article de la NR.

http://www.lanouvellerepublique.fr/Deux-Sevres/Communes/Chef-Boutonne/n/Contenus/Articles/2015/09/03/Deux-auteurs-locaux-sortis-de-l-oubli-2450172

Lire cet article sur le blog Charente Libre Villefagnan.
Il concerne Montjean et Londigny et un auteur local - Léon Deschamps né à Sauzé-Vaussais - et son roman publié en 1888 : Le Village, Moeurs paysannes : http://villefagnan.blogs.charentelibre.fr/archive/2015/07/15/histoire-biographie-d-un-auteur-local-leon-deschamps-1863-1899-sauze-vaus
sa.html

Repost 0
Published by artistesdeloubille.over-blog.com
commenter cet article
22 juillet 2015 3 22 /07 /juillet /2015 17:52
Yves Rabault : le chantre poitevin chante la soupe à la patate

Yves Rabault s'est rappelé l'hiver dernier à nos souvenirs : voici sa biographie http://pioussay.wifeo.com/documents/yves_rabault_biographie_petits_chemins_1946.pdf

Et voilà "la soupe à la patate" chanson due à cet auteur Deux-Sévrien : rabault_soupe_patate_3.jpg

Repost 0
Published by artistesdeloubille.over-blog.com
commenter cet article
11 avril 2015 6 11 /04 /avril /2015 15:53
Les Amis de la Scène du Nord-Charente

L'association "Les Amis de la Scène du Nord-Charente" est présidée par Line Duchiron. Elle futt déclarée pour mener des activités créatives, artistiques et de spectacle, diffuser et promouvoir des spectacles culturels de qualité, a débuté son activité en octobre 1998.

Le siège initial était situé à 16700 Ruffec. L'association oeuvre avec le concours des communes charentaises de Courcôme, La Faye et Poursac (plus Ruffec et Villefagnan au début). Son budget diminue d'année en année. Elle puise de nombreux spectacles dans le catalogue de Chemin de Traverse.

Contact ; Le bourg 16240 Courcôme, tél. 05.45.31.09.97

A La Faye, le vendredi 10 avril 2015, « Les Amis de la Scène du Nord-Charente » avaient invité «Le chant des pavillons», un concert déambulatoire et surprenant.

«C'est une fanfare originale déambulante par la «fausse compagnie», expliquent les organisateurs, ce spectacle propose un concert avec des instruments aussi inattendus qu'un violon ou un violoncelle à pavillons.»

En 1900, pendant les premiers balbutiements des enregistrements sonores, Augustus Stroh, ingénieur des télégraphes, adapte les instruments à cordes en les dotant d'un système d'amplification mécanique avec une membrane et un pavillon (pour remplacer la caisse de résonance classique).

Un siècle plus tard, La Fausse Compagnie se lance dans la reconstruction de ces instruments : Stroh-violin, Stroh-cello et Stroh-bass.

En quête de rencontres vibrantes et loin d'être si classique que ça, le Chant des Pavillons est un trio à cordes et à la rue. L'errance de trois musiciens et leurs phénomènes sans âge et sans frontières : un Stroh-violin, un Stroh-cello et une Stroh-bass.

Les Amis de la Scène du Nord-Charente
Repost 0
Published by artistesdeloubille.over-blog.com
13 février 2015 5 13 /02 /février /2015 15:11

A Loubillé on fourmille d'idées, et depuis des lustres. Quel plaisir aujourd'hui de suivre l'actualité de cette belle commune d'art et d'histoire sur le bulletin municipal "La Plume" : http://www.loubille.fr/.

L'essentiel et l'imprévu y sont traités, la vie des habitants décortiquée, les projets et les réalisations exposées. Un seul reproche : une seule Plume parait chaque mois. mais c'est déjà ENORME tant en qualité qu'en travail effectué. Et avec quelle rigueur. Cerise sur le "cadeau" : la traduction de l'Edito en anglais : bravo !

Conservez vos exemplaires de La Plume pour vous mitonner un bel oiseau !

PS : les pages de ce blog qui présentent Loubillé sont à la fin de la liste depuis qu'Overblog a changé la présentation de ses sites, et je n'arrive pas à changer cet ordre de parution. Alors voici un nouveau service ! Goutez-moi ça !!!!

Trois artistes à Loubillé (79)

Admirez les en haut de page sur scène entre les rideaux :

A gauche : Chassino ; au milieu : Marffa la Corse ; à droite, C. Lestin.

Commençons par les artistes de Loubillé qui ne sont pas les seuls à être oubliés. Cette petite commune du sud des Deux-Sèvres a vu naître deux enfants exceptionnels et résider des phénomènes : Chassino (1869-1955), ombromane international - et son fils prestidigitateur dit Grand’Louis (1901-1969) ; C. Lestin (1886-1917), habile auteur de cartes postales légendées en patois ; enfin elle a accueilli de 1940 à 1955 une dompteuse de fauves qui fera une carrière internationale : Marffa la Corse (1908-1997) - on écrit souvent Marfa la Corse.

Je vous propose avec l'aide de Patrick Ricard de raconter leur histoire et illustrant de photos et de liens vers d'autres sites pertinents, avec vidéos éventuellement.

Nous avons ajouté l'histoire d'autres artistes liés au Nord-Charente, au sud des Deux-Sèvres, de la Vienne, ou à la Charente-Martitime. Et des artistes contemporains de renom.

Et nous nous sommes permis de vous parler de chez nous, voire en patois avec toutes les cartes postales de C. Lestin, ou presque. Nous vous invitons à visiter tout ce joyeux théâtre en vous amusant.

LA COMMUNE DE LOUBILLÉ

Aujoud’hui, la commune de Loubillé se situe dans le département des Deux-Sèvres, en Région Poitou-Charentes. Loubillé appartient au canton de Chef-Boutonne et à l'arrondissement de Niort. Les habitants s'appellent les Loubilléens. La superficie est de 21,5 km². Loubillé porte le code Insee 79154 et est associée au code postal 79110. Géographiquement, elle se situe environ à une altitude de 103 mètres.

Repost 0
Published by artistesdeloubille.over-blog.com
commenter cet article
1 janvier 2015 4 01 /01 /janvier /2015 19:01

Yves Rabault est né dans une famille de paysans, près de Niort le 11 novembre 1911 à Marigny, canton de Beauvoir-sur-Niort, au sud des Deux-Sèvres. Il était âgé de 79 ans quand il est décédé le 20 septembre 1990 d'un œdème pulmonaire à l'hôpital de Royan.

 

cp_yves_rabault.jpg

Les écrits d'Yves Rabault, poète et chanteur, ramènent à ce parler poitevin cher à Rabelais. A son tour, tant dans la région qu'à Paris, ou dans toute la France, Yves Rabault, barde poitevin professionnel, dont la carrière s'esquisse dans les années Trente en tant qu'auteur, multipliera les spectacles, les interventions à la radio, les disques, en poitevin-saintongeais. Il écrira en collaboration avec Georges Millandy la saynète « Ydille maraichine » ainsi qu'un hymne au marais poitevin, « Le maras fou ». Toutes ses œuvres furent réunies en un seul volume en 1982, « Histouères et chantuseries ».

Cliquer sur ce lien pour lire sa biographie : http://pioussay.wifeo.com/documents/yves_rabault_biographie_petits_chemins_1946.pdf

Repost 0
Published by artistesdeloubille.over-blog.com
commenter cet article

Présentation

  • : Le blog de artistesdeloubille.over-blog.com
  • : Chassino ombromane antipodiste international, Marffa la Corse dompteuse de fauves (et Martha la Corse), C. Lestin auteur de cartes postales en patois, plein d'artistes à découvrir...
  • Contact

Recherche

Croqué par Philippe Larbier

pbaudouin2.jpg