Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
22 avril 2017 6 22 /04 /avril /2017 19:27
Villefagnan: théâtre entre amis, trois Mansloises offrent le Coct'Elles

Jouer pour le plaisir chez des amis, c'est faire aimer le théâtre ! A Angoulême, il y a la scène loin du public et des loges pour les artistes. A Villefagnan chez Anne Bruneau, il n'y a ni scène, ni coulisse. On a joué dans le salon-salle à manger, la cuisine servant de loge aux artistes. Le décor ? Juste une petite table et un prie-Dieu apportés de Mansle.

Tapies dans la cuisine les trois actrices ont le trac. C'est une confidence du comédien Raymond Fiabane qui a mis en scène Coct'Elles pour trois actrices Mansloises éprises de théâtre. Ces amatrices vont jouer Cocteau. Coct'Elles, un méli-mélo théâtral, des cartes qui se mélangent; au milieu des lettres d'amour de Jean Cocteau à Jean Marais. Germaine (Marie-France Barbanchon) soit gouvernante, soit Emile quand elle passe une veste, glisse un chapeau et tait sa voix grave ! Ginette (Cathy Riffaud) en prison «la faute à un accident stupide» affronte le juge. Louise (Evelyne Lac) chante dans les cabarets et attend Emile (Cocteau)...

Raymond Fiabane explique la particularité de cette pièce et des amours compliqués de Cocteau. Coct'Elles: trois dans la lumière; dans l'ombre le gigolo, le mal aimé ou le mal amant, toujours présent par son silence, son indifférence ou son mépris. Tel l'opium qui accompagne Cocteau. Coct'Elles mélange trois œuvres de Cocteau: «le Bel Indifférent», «Le Fantome de Marseille», «Les lettres de Cocteau à Jean Marais».

Le public, pas plus de quinze personnes, convaincu, devra se remuer les méninges. Place au spectacle ! Les artistes sont bluffantes ! Elles aspirent leurs amis dans un grand tourment, le soulèvent à loisir, le laissent retomber sans ménagement. Chacun vit un drame, veut sortir de son silence, mais se surprend à rire. L'interaction est générale en raison de la proximité. Le regard d'une actrice permet de voir s'illuminer le blanc de ses yeux.

Raymond Fiabane a imprimé toute sa fantaisie dans cette mise en scène calée dans sa yourte à Bernac. Les actrices, de fidèles complices, ont épousé ses conseils. Avec le mérite d'épater le public qui prolonge de longs instants sa réflexion face aux miroirs chers à Cocteau. Les applaudissements tombent.

«Notre soirée mérite bien un cocktail» invite Anne Bruneau. Belle occasion de féliciter les comédiennes et leur metteur en scène, et de confier ses sentiments.

 

Partager cet article

Repost 0
Published by artistesdeloubille.over-blog.com
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : Le blog de artistesdeloubille.over-blog.com
  • : Chassino ombromane antipodiste international, Marffa la Corse dompteuse de fauves (et Martha la Corse), C. Lestin auteur de cartes postales en patois, plein d'artistes à découvrir...
  • Contact

Recherche

Croqué par Philippe Larbier

pbaudouin2.jpg